3… 2… 1… et oups! Une croyance!

Vous aimez? Partagez!

3 – 2 – 1 et oups! Une croyance!

Une croyance se manifeste dans le quotidien et empêche une personne de réaliser son plein potentiel. Il serait opportun de les déjouer!

Pourquoi donc? Parce qu’un coup de cafard se présente!
Plus d’excuses ne sont possibles. Il ne reste que vous devant devant vous-même. Mais oups… vous figez. La peur envahie, gèle. Ce que vous souhaitez et rêvez depuis des mois est maintenant à votre portée, mais vous figez.
Plusieurs croyances s’unissent à ce moment d’envol afin de faire une tentative de sabotage! Mais Wow! Ne dites pas votre dernier mot!

Une des premières croyances qui se présente est le sentiment d’imposteur.
Mais qui suis-je pour aider les autres? Pourquoi les personnes choisiraient-elles de travailler avec moi?
Alors tout un processus de réflexion s’amorce afin d’identifier et d’assumer sa distinction, son essence et de la vivre en toute authenticité. Ainsi, il pourrait opportun de revoir son parcours professionnel, personnel et académique afin d’identifier ses propres réalisations et de mettre en lumière son expertise développée dans le but de se réapproprier sa valeur.

Une 2e croyance pourrait être «Je dois tout savoir avant de me lancer».
Tout d’abord cette attente est irréaliste. Il est impossible de tout savoir et de tout maîtriser car nous sommes de humains! Ainsi donc, il est préférable de laisser de côté cette pression et de plutôt reconnaître sa propre unicité ainsi que le bagage que nous transportons avec nous afin de se présenter et d’agir de manière authentique avec celui-ci. Le niveau de pression redescend!!!

Une 3e croyance pourrait se présenter sou la forme de «ne pas pourvoir me tromper»
La plupart des personnes est très exigeante envers elle-même (plus que ce que leur demanderaient d’autres). Nous pourrions même en qualifier de perfectionnistes. Le fait que l’apprentissage vienne dans l’action semble avoir été mis de côté… Je n’ai jamais vu de bébé se lever et se mettre à courir, non? Il expérimente… fait des tentatives, tombe, recommence… C’est la même chose à l’âge adulte, mais nous semblons parfois l’oublier. Donc, dites oui à explorer, à changer d’idées, à préciser, à adapter et jeter à la poubelle l’idée qu’il faut tout faire du premier coup, et ce, parfaitement!!! Ce n’est franchement pas réaliste!

Comment renverser la vapeur?

À un certain moment, lorsque les choses n’avancent pas tel que souhaité ou que vous en vous sentez pas en maîtrise, il est temps de vous arrêter et de vous dire: «C’est assez!» et d’analyser ce qui vous bloque. J’ai donné quelques exemples, mais vos croyances pourraient être autres.
Quels sont les fondements de vos croyances?
Vous sont-elles encore utiles? Si oui de quelles manières? Si non, par quoi avez-vous envie de les remplacer? Et si vous les mettiez à l’envers?
1– Je suis à ma place
2- J’en sais suffisamment pour me lancer
3- J’ai le droit de me tromper

Je vous propose de voir cette période d’inconfort comme étant une occasion pour faire le point sur vos principales forces, vos atouts et de vous réapproprier vos réalisations professionnelles.
La manifestation de ces croyances est utile car elle indique l’importance de clarifier votre distinction, votre valeur-ajoutée, de vous préparer afin d’effectuer un travail de qualité et non de surqualité!

Également, elles sont source de pression et font monter le niveau de stress.
Elles se pointent probablement le bout du nez aider à prendre conscience de la zone de turbulence dans laquelle vous êtes actuellement, laquelle vous amènera à sortir de votre zone de confort et à prendre de nouveaux risques.

Pendant ce temps, faites preuve d’indulgence à votre égard, accordez-vous plus de liberté dans ce que vous construisez afin de laisser émerger votre créativité. Car pour obtenir des résutats différents, il faut agir différemment!

La reconnaissance de notre propre valeur commence à l’intérieur de soi. C’est le temps de se lancer… 1 – 2 – 3, C’est parti!!!!


Vous aimez? Partagez!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *